Notre Président d’honneur  Raymond DOT

nous a quittés mardi 30 juin 2015.

 

La SMP toute entière, les gymnastes,

les éducateurs et les membres du bureau

apportent leur soutien à la famille.

 

 

Nous saluons cet homme et athlète d'exception !  

 

 

Hommage de la FFG

Puteaux Infos juillet 2015

Raymond DOT

Gymnaste français né le 20 Décembre 1926, membre de la SMP Gymnastique.

Il a été médaillé de bronze au sol et aux barres parallèles aux championnats du monde de 1950 ainsi que cinq fois champion de France du concours général en 1950, 1951, 1953, 1954 et 1957.

En 1951, il est consacré par la presse sportive avec l'attribution du titre du "Grand Prix de la presse Sportive". Il a notamment été récompensé par la Fédération des Internationaux du Sport Français par le titre de "Gloire du Sport".

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Raymond_Dot

 

Un palmarès inégalé sous les couleurs de la SMP

 

Aujourd'hui Raymond DOT est le premier gymnaste à être élevé au rang de gloire du sport. Nul ne s'en étonnera, son palmarès est méritoire. Entre 1948 et 1959, cinq titres de champion de France, qui deviennent 33 si l'on tient compte des différents agrès, trois participations aux jeux olympiques, trois participations aux championnats du monde, trois participations aux jeux méditerranéens, voila pour l'essentiel de ce que j'appellerai sa présence.

Des mondiaux de Bâle, en 1950, Raymond ramène deux médailles de bronze.Mais son plus grand exploit c'est sans doute de rafler sept médailles d'or et une de bronze aux jeux méditerranéens d'Alexandrie en 1951.

Le syndicat de la presse en fait son lauréat et les journaux de l'époque suggèrent que Dot " sur le plan international, est l'égal, sinon supérieur aux El Mabrouk, Jany, d'Oriola". Le compliment n'est pas mince, mais il situe la classe de l'athlète.

C'est par hasard que Raymond débute la gym à dix ans. Son père veut en faire un boxeur et l'inscrit à Puteaux.

Mais entrainé en gymnastique par Marius Régnier, Raymond progresse si bien qu'il se retrouve champion de Paris pupilles en 1938. Dès lors, adieux la boxe. Dot va se prendre de passion pour la gym, ce sport merveilleux et inclassable, qui procède de l'acrobatie, mais qui n'est pas que ça. Un sport de masse destiné à l'élite, vu qu'il s'adresse à tous mais ne supprtepas la médiocrité. Un sport artistique dont l'approche fut militaire et qui prêta, au risque de tant de contresens, son nom à l'éducation physique! Un sport d'hommes, presque de surhommes sur lequel ont régné des femmes qui se sont trouvés être parfois des enfants. Un sport qui combine une étonnante palette d'agrès et de figures autour d'un seul projectile tout trouvé: l'athlète lui même. Un sport de petit format qui rivalise de hauteur, de détente, d'élégance. La gymnastique de cette époque développe en outre chez ceux qui la pratiquent des qualités d'observation et d'analyse que l'usage des magnétoscopes à rendues caduques.

  

 

  En 1950, Raymond DOT expose dans un magazine de l'époque tout une théorie de ce qu'il appelle alors la concentration analytique et qu'on baptise depuis visualisation.Raymond imagine avant l'épreuve toutes les phases de ses mouvements, les différentes positions du corps.

C'est une forme de méditation, de travail sur lui-même, qui favorise l'acquisition d'une bonne gestuelle.

En 1951 consécration par la presse sportive avec l'attribution du titre du "Grand Prix de la presse Sportive"

 

40 ans avant Raymond DOT, un autre grand champion, l'Américain Jim THORPE, vainqueur du décathlon olympique se passait déjà ce genre de film dans sa tête. Un jour assis contre un mur, il semblait perdu dans ses rêves, un équipier vint le secouer. "Ne me dérange pas, dit THORPE, je suis en train de battre le record du monde du saut en hauteur. Quelques jours plus tard, THORPE battit vraiment le record du monde. Mais il faut dire que son vrai nom, Wuah-Toh-Huk, signifiait Sentier Lumineux, que THORPE était à moitié indien et sans doute un peu sorcier.

 

Raymond DOT lui est un petit gars de Puteaux, mais il a compris tout ça, et voit s'ouvrir devant lui un sentier lumineux, un sentier pour lui tout tracé, celui d'enseignant , de pédagogue. 

Il s'élance dans cette voix d'autant plus vite qu'un drame l'y propulse brutalement. Le jour de Noël 1956 Marius REGNIER, son entraîneur, meurt à 46 ans d'une crise cardiaque. Devenu athlète entraîneur, Raymond DOT emmène Puteaux au championnat de France en 1957. Lui- même enlève le titre individuel, Puteaux conserve celui par équipes. La machine est lancée. Raymond devient entraîneur national, responsable de l'équipe juniors, des gymnastes du bataillon de Joinville, puis de l'équipe de France masculine. Il achève sa carrière comme conseiller technique à la fédération française de gymnastique... tout compte fait, Raymond DOT aura participé à divers titres à huit jeux olympiques, onze championnats du monde. Et pendant trente ans, chaque jour, il ajoutera à ses responsabilités fédérales celles du club de ses débuts. Preuve s'il en est que la gloire du sport procède d'une longue patience.

 

Entraîneur de 1960 à 1974
A encadré les Jeux Olympiques de 1964 à Tokyo et les Jeux de Mexico en 1968
Les championnats du Monde de 1962 à Prague, 1966 à Dortmund et 1974 à Varna.

 

En 1964, responsable du défilé à l'ouverture des Jeux Olympiques de Tokyo.

 

Juge international de 1975 à 1985.
A jugé aux Jeux Olympiques de 1976 à Montréal, 1980 à Moscou et 1984 à Los Angeles
Aux Championnats du Monde de 1978 à Strasbourg, 1979 à South Worth, 1981 à Moscou, 1983 à Budapest et 1985 à Montréal.

⇒ Soit entre sa carrière de gymnaste, entraîneur et juge

8 Jeux Olympiques et 11 Championnats du Monde.

Un moment inoubliable pour la SMP

Samedi 30 mars 2013, Raymond DOT, gymnaste putéolien de renommée internationale, a reçu de la part de la municipalité de Puteaux, de la Fédération Française de Gymnastique, de tous ses nombreux amis gymnastes et entraîneurs, ainsi que de la SMP, un vibrant hommage.

 

Madame Joëlle CECCALDI-RAYNAUD, maire de Puteaux, a salué cet homme, pilier de la vie sportive de Puteaux, à la tête de la section gymnastique de la SMP, qui a formé et conduit plusieurs générations de gymnastes vers les plus hautes marches du succès.

C'est un grand champion et un grand pédagogue que tous les gymnastes reconnaissent en Raymond DOT. Le maire a également souligné son incroyable palmarès et une carrière exceptionnelle, qui font de Mr DOT un modèle pour les gymnastes putéoliens.

Elle a rappelé la devise de la SMP, "Honneur et Courage", qui lui va si bien.

Vincent FRANCHI, au nom de la municipalité, lui a remis la médaille d'or de la ville de Puteaux.

 

Monsieur James BLATEAU, président de la Fédération Française de Gymnastique a souligné son admiration pour cet homme, qu'il a connu quand il était jeune entraîneur ; il tenait lui aussi, à être présent ce jour là, pour lui rendre hommage.

De nombreux messages, comme ceux des anciens internationaux Bernard CAYRE, habitant près de Vichy, Louis THOMAS, habitant près de Brioude, et Mohamed YAMALI-LAZARI (Champion de France 1962 et président de l'Union Africaine de Gymnastique à Alger) ont été lus. Daniel TOUCHE et Michel MALVISI, anciens gymnastes internationaux formés aussi à la SMP par Raymond DOT, sont venus de Lyon et Cherbourg pour se joindre à cet évènement.

Après une prestation des gymnastes des clubs de la SMP et de Clamart, l'hommage s'est terminé autour d'un verre de l'amitié.

Une journée gravée dans la mémoire de la SMP...

Merci Monsieur RAYMOND DOT ! 

 

Les photos                                                                         Le palmarès de Raymod DOT

Jérémie BELINGARD

En 1985, Jérémie Bélingard s’inscrit à la SMP, il a 10 ans et cherche un cours de danse moderne. Il en demande plus et veut devenir "comme Bejart". Il prend alors des cours de classique dans Paris, à l'Académie Chaptal et entre à l'Ecole de danse de l'Opéra de Paris en 1987. En 1993, il est engagé dans le corps de ballet et en 2007, il est nommé Etoile à l'issue de son interprétation de Don Quichotte.

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/J%C3%A9r%C3%A9mie_B%C3%A9lingard

Visitez notre page  Facebook  

"Danse Puteaux SMP" !

Visitez notre page  Facebook  

"SMP Gymnastique" !

Gymnase Raymond Dot

        2 allée des sports

Île de Puteaux

Accès  par le pont de Puteaux

    Parking de la piscine

              Bus 541

  gratuit pour les putéoliens

VENIR AU GYMNASE

INSCRIPTION A PARTIR

du 15 juin 2020

CLIQUEZ SUR L'IMAGE.

Premier site de petites annonces entre parents et Seniors pour l’accompagnement des enfants à l’école et aux activités

 

Meteo Puteaux